3 témoignages de clients « particuliers » sur l’offre du réseau Lippi

Lippi a réalisé une série de 7 témoignages de clients de ses concessionnaires dans toute la France (Vannes, Lyon, Nîmes, Nantes…), de différentes typologies (professionnels, institutionnels…). Retour sur l’expérience de 3 particuliers avec la marque Lippi à travers leurs projets de délimitation périmétrique.

 

« Quelque chose d’élégant et d’occultant, dans la continuité du style moderne de notre maison »

Les solutions Lippi ont été créées pour répondre à des envies d’intimité, de personnalisation, de décoration et de végétalisation. En offrant de briser ou occulter la vue par rapport à son voisinage, ou encore de bénéficier d’accessoires colorés et modulables, elles transforment une obligation de délimitation en achat plaisir pour le particulier, afin qu’il se sente bien chez lui.

« L’élément déclencheur de notre projet a été la décision de faire construire une piscine dans notre jardin. Clôturer notre terrain de 650 mètres carrés correspondait à une envie de tranquillité, d’être à l’abri des regards après une dizaine d’années passées dans notre lotissement. Cela nous permettait aussi, comme nous venions d’acquérir un chien pour garder la maison, de donner à notre animal un espace de vie sécurisé à l’extérieur.

Dans notre lotissement, tout le monde possède un beau muret en pierre… Un format que nous ne trouvions pas très esthétique avec ma femme. Nous voulions quelque chose d’élégant et d’occultant, dans la continuité du style moderne de notre maison. (…) Nous sommes très contents du résultat, qui s’intègre bien dans l’univers de notre maison. Que ce soit dans la tenue, dans la relation tout au long du contrat, ou dans la finition de la pose, la prestation effectuée par le concessionnaire Lippi a été très propre. Nous l’avons vécue en toute sérénité », souligne Laurent Tuauden, installé avec sa femme Sylvie à Baud, entre Lorient et Vannes.

Le déclic en magasin show-room

Au sein d’un show-room exposant des produits design et raffinés, à travers un univers de marque Premium imaginés et développés par un industriel cinquantenaire, le concessionnaire Lippi guide les particuliers dans leur acte d’achat.

« J’ai réussi à emmener mon mari, qui n’était pas au départ convaincu par mon projet, dans le magasin show-room du concessionnaire Lippi le plus proche. En découvrant le modèle de barreaudage Stem avec un alignement décalé, il a tout de suite été emballé. Tout comme moi.

Les photos du site de la marque ne l’avaient pas vraiment sensibilisé. En revanche, sur place, il a trouvé les produits Lippi vraiment qualitatifs. Cela a été son déclic. Il s’est alors occupé de l’aspect technique pour notre projet. Il a d’ailleurs découvert que le grillage derrière notre jardin, que nous avions posé à notre arrivée dans la maison, était de la même marque. Nous ne savions pas que Lippi disposait de produits « haut de gamme », plus raffinés », confirme Catherine T., qui a fait construire sa maison à Charly (Rhône).

« Consciencieux jusqu’au bout »

Par ses conseils, le concessionnaire Lippi permet à ses clients particuliers de mener à bien leurs rêves de projet d’aménagement extérieur en termes de confort, d’esthétisme et de fonctionnalité. Il leur offre également d’avoir « l’esprit libre » jusqu’au terme de la prestation, avec une pose garantie par un professionnel du réseau Lippi.

« Dans notre métier d’hôteliers, nous avons eu régulièrement à confier des travaux à tous types de corps de métier : électricien, carreleur, plombier… Notre vie professionnelle nous a rompus à affronter de nombreuses problématiques techniques. (…) Comme nous étions présents durant les travaux, on a pu constater que les poseurs travaillaient de manière minutieuse, en plus dans une ambiance sympa. Ils ont été consciencieux jusqu’au bout, en nettoyant le chantier une fois qu’il était terminé. Le résultat final, avec des occultants d’une couleur identique à celle de nos volets, nous satisfait pleinement. (…)

Nous ferons de nouveau appel à notre concessionnaire Lippi pour le même type de prestations incluant la pose, cette fois sur un autre côté de notre propriété. Nous choisirons un modèle d’occultant en forme de persienne, ajouré, peut-être avec des éléments de décor de la gamme, pour faciliter l’aération dans notre jardin les jours de grand soleil », explique Jean-Michel et Christine Grégoire, retraités épicuriens, propriétaires à Caissargues, près de Nîmes.

 

Bon à savoir

  • Catherine T. (cliente Lippi « Particuliers ») : « Une des expériences de chantier la plus heureuse que j’ai vécue

Lire l’intégralité du témoignage

  • Laurent Tuauden (client Lippi « Particuliers ») : « Je suis allé visiter le magasin show-room, pour savoir à qui j’avais affaire »

Lire l’intégralité du témoignage

  • Jean-Michel et Christine Grégoire (clients Lippi « Particuliers ») : « Le besoin de nous cacher de la vue sur notre propriété d’un tout nouvel immeuble »

Lire l’intégralité du témoignage

 

J. Lippi (DG Lippi) : « Nos concessionnaires possèdent davantage de latitude stratégique pour s’adapter à la demande et donc pour piloter leur entreprise »

Après s’être concentré durant 18 ans sur le pilotage de l’entreprise industrielle, Julien Lippi, directeur général du groupe Lippi, peut, tout comme son frère Frédéric, président du groupe Lippi, consacrer la majeure partie de son temps au développement du réseau de concessionnaires.

Il explique longuement ce qui a récemment changé pour un futur concessionnaire Lippi en termes de métier de chef d’entreprise, de conquête du marché de l’aménagement extérieur, de pratique du concept et de vie en réseau.

 

Quelle a été l’évolution majeure du concept Lippi en termes de métier de chef d’entreprise ?

Julien Lippi : Le rapport « rentabilité/risques » d’un magasin Lippi est aujourd’hui plus qu’intéressant pour un futur concessionnaire. Les méthodologies mises au point et éprouvées par notre pilote limitent les capitaux permanents[1]. Par exemple, grâce à un délai et une fiabilité de livraison uniques dans notre secteur, ou encore, à travers un pilotage de la structure fondé sur des techniques de grandes entreprises et couplé à un système d’informations performant.

Par ailleurs les coûts initiaux liés à une enseigne, tels que la redevance initiale forfaitaire, restent très raisonnables au regard des services déployés par la tête de réseau.

Pourquoi le concept Lippi est porteur sur le secteur de l’aménagement extérieur ?

Julien Lippi : Nous avons choisi de préempter le marché de l’aménagement extérieur en associant des produits esthétiques et innovants, reconnus dans leur métier, avec des services dignes d’un franchiseur, sous un angle inédit : la structuration même des espaces tels que les jardins de maisons, les espaces publics ou l’environnement d’une entreprise.

Ce dialogue entre forme de l’espace et intention de l’usager, entre design et exploitation du lieu, correspond à une attente profonde, notamment des particuliers. Il existe depuis longtemps pour l’intérieur de la maison, nous l’avons étendu à l’extérieur il y a 6 ans pour créer des espaces uniques, conformément à trois grandes tendances de fond de notre société.

Tout d’abord la métropolisation, c’est-à-dire la concentration de l’habitat et le besoin plus fort de l’aménager, conduisant à augmenter la valeur au mètre carré du bien immobilier à travers une pièce de vie supplémentaire : le jardin. Ensuite, la personnalisation recherchée par le consommateur, auquel notre grande force d’industriel permet d’accéder : la capacité de faire « du sur-mesure de série », avec des délais courts. Enfin, le cocooning, dans un environnement perçu comme incertain et avec lequel on veut édifier une coupure pour disposer d’un sas de décompression domestique.

Est-ce que le fait de s’appuyer directement sur l’industriel Lippi qui change fondamentalement dans le rapport du concessionnaire à son client ?

Julien Lippi : Précisément. Limiter les stocks par des délais de livraison courts, de 6 jours ouvrés pour 250 références, permet au concessionnaire de mieux satisfaire son client à travers un produit personnalisé. Ce dirigeant possède ainsi davantage de latitude stratégique pour s’adapter à la demande, et donc pour piloter son entreprise avec, comme conséquence, une meilleure marge sur ses ventes.

Pourquoi rejoindre aujourd’hui Lippi, qui reste encore un jeune réseau ?

Julien Lippi : Dans une logique propre à notre culture d’industriel, nous avons opté pour un rythme de développement à la fois prudent et solide, toujours tourné vers le moyen terme, en partant du principe que chaque investissement doit s’accompagner d’un ajustement, en raison des remises en cause qu’il génère.

Nous savons ainsi mieux accompagner les nouveaux concessionnaires qu’il y a encore deux ans, avec un processus désormais standardisé. Si, au lancement du réseau, l’objectif était de mieux connaître le client final pour adapter nos produits à leurs attentes, nous avons démontré avec le magasin pilote que nous sommes aujourd’hui en position de transférer un authentique savoir-faire, avec une productivité commerciale et une génération de trafic vers le point de vente optimisée par rapport aux standards de notre activité. Enfin, notre marque, qui bénéficie d’une belle image auprès de nos clients professionnels, rassure le consommateur. C’est sa recherche dans les moteurs qui mène déjà l’internaute vers notre magasin-pilote dans 1 cas sur 5.

Notre réseau est jeune en nombre d’années et expérimenté en nombre d’heures vécues. Cette maturité va encore plus rapidement s’accroître du fait que mon frère Frédéric et moi passons désormais la majeure partie de notre temps uniquement sur le développement de notre réseau. C’est donc bien le moment de nous rejoindre, de postuler en ligne afin d’obtenir un premier contact avec l’équipe dédiée au réseau Lippi !

Peut-on ainsi s’attendre à la même intensité dans la vie au sein du réseau Lippi que pour une enseigne mature ?

Julien Lippi : Notre animation, à la fois collective et individuelle, est déjà structurée depuis quelques années, avec une dizaine de rencontres par an avec la tête de réseau pour chaque concession. Elle a favorisé la convivialité dans les relations avec nos concessionnaires et l’instauration de vraies instances de dialogue. Ces échanges s’avèrent d’autant plus efficaces que maîtrisant intégralement l’outil de production, nous pouvons plus aisément adapter notre offre et nos services au marché réel. Ce qui est bien la raison d’être d’une enseigne : la remise en question permanente pour préserver le bien commun au concédant et aux concessionnaires, c’est-à-dire le réseau.

 

Bon à savoir

  • Prochaine Convention nationale à Paris en janvier

Lire l’article

  • Lippi Nantes : 25 ans d’expérience commune et complémentaire dans l’aménagement extérieur

Lire l’article

 

[1] +18 à 19% en 2018 pour le chiffre d’affaires du magasin pilote, à équipe identique

F. Lippi (pdt groupe Lippi) : « Nous avons systématiquement visé la reproductibilité des nouvelles méthodologies imaginées » (2/2)

Premières décisions, réactions de l’équipe existante, nouvelles méthodologies développées, traduction dans un manuel opérationnel… Frédéric Lippi revient sur le processus qui lui a permis de transformer une entreprise rachetée en un véritable magasin-pilote pour le réseau.

Retour sur cette expérience rare, voire unique, dans le monde de la franchise (deuxième volet).

 

En avril 2016, quand vous êtes devenu gérant de l’entité Lippi de Longnes, tout en demeurant président du groupe Lippi, quelles ont été les premières décisions majeures prises pour le point de vente ?

Frédéric Lippi : De ne rien faire, seulement d’observer la situation !

Cette entreprise avait un mode de fonctionnement standard pour son secteur. Ce qui permet de mesurer l’écart d’appréhension de la gestion entre un groupe industriel qui s’est inscrit dans un processus d’amélioration continue depuis 15 ans et une TPE qui fait bien son travail quotidiennement. Des éléments comme « taux de service » ou « analyse des causes » étaient abscons pour mes nouveaux collaborateurs, alors qu’ils sont déterminants dans la réussite de toute entreprise.

Après quelques semaines d’observation, j’ai demandé à l’équipe en place comment lever ensemble les « irritants » dans leur fonctionnement, en définissant ce qui n’avait pas été fait jusqu’ici pour améliorer leur quotidien professionnel.

Nous avons identifié plus de 80 actions à mener : achat d’un paperboard, révision de contrats récurrents, rester ouvert ou non durant l’été… C’est extrêmement gratifiant comme job, car l’on peut constater quasi-instantanément les conséquences de ses décisions. Dans une entreprise industrielle, les transformations sont plus difficiles à voir.

Enfin, nous avons rangé nos bureaux : nous avons extrait 3 conteneurs de 700 litres de documentation inutiles. Impossible d’intégrer de nouvelles choses si on ne leur fait pas de place, sans mettre à la benne tout ce que l’on a fini par ne plus voir ! Pour signifier que le monde change, il faut changer d’apparence.

Comment l’équipe existante a-t-elle réagi ?

Frédéric Lippi : En deux ans et demi, nous avons véritablement défini un concept reproductible aussi bien par des créateurs d’entreprise que des chefs d’entreprise déjà installés, en particulier dans le BTP, comme l’atteste avec précision les 500 pages de textes de notre manuel opérationnel.

Cela a créé de l’enthousiasme de part et d’autre. L’équipe du magasin de Longnes éprouve aujourd’hui la fierté d’être le pilote du réseau, le lieu où l’on teste des innovations et des process, tout en donnant de l’épaisseur aux services apportés par l’équipe du Concédant, dédiée au Réseau Lippi.

Quant aux concessionnaires, ils ont désormais la certitude que leur concept n’est pas une simple présentation PowerPoint avec des belles idées, mais correspond à du réel, du vrai, de l’éprouvé, du savoir-faire « capitalisé » !

Nous sommes positionnés sur un marché important et stable, mais très atomisé et qu’il nous faut révéler. Nous devons donc amener à nos concessionnaires un effet de marque, ainsi qu’un effet de gestion, pour qu’ils se différencient par rapport à leur concurrence.

Comment s’est orchestrée la transformation d’un magasin en véritable pilote pour le réseau ?

Frédéric Lippi : Nous avons appliqué, à notre boutique de Longnes, des techniques de grandes entreprises éprouvées dans l’industrie, et depuis quelques années, dans le service, telles que la notion d’autonomie. Avec une question majeure : ce mode de transformation était-il lié à la taille de l’entreprise ou aux personnes ?

En fait, plus que de techniques, il s’agit d’une conception de la relation humaine à travers un système géré et animé par des femmes et des hommes, conduisant à l’épanouissement de chacun et de l’entreprise.

L’entreprise est un organisme vivant, donc elle a besoin de femmes et d’hommes vivants, donc curieux, qui participent à l’élaboration de la stratégie, et qui savent se parler et s’écouter, afin de pouvoir appliquer en conscience les techniques les plus avancées.

Quelles méthodologies ont été développées ?

Frédéric Lippi : Nos méthodologies s’appuient sur la qualité de l’usine Lippi, laquelle permet de livrer une concession de notre réseau trois fois plus vite en moyenne que les concurrents, et ce, de manière fiable. Conséquence de la réduction du stock : le dirigeant retrouve naturellement du financement pour son cycle d’exploitation.

En parallèle, nous avons construit des méthodologies de vente particulièrement accessibles aux concessionnaires, à la fois ludiques et intuitives. Nous avons aussi repoussé les limites habituelles du management, souvent épuisant quand on ne dispose pas des clés de décryptages modernes, encore réservées aux grandes entreprises. Avec les techniques que nous avons déployées à l’échelle d’une structure à taille humaine, le management devient une seconde nature et installe des relations gratifiantes avec ses collaborateurs, entre écoute, entraide et apprentissage permanent de l’autre. De fonction épuisante, il se transforme en quotidien ressourçant le dirigeant.

Notre mode de fonctionnement favorise la coopération au sein de l’équipe. Il prépare à savoir reformuler les problématiques pour trouver ensemble des solutions durables, plutôt qu’à asséner des réponses toutes faites, avec des résolutions temporaires.

Résultat : notre entité pilote a connu 18 à 19% de croissance sur l’activité en 2018, avec une équipe identique. Nous voulons être la référence de l’aménagement extérieur en Ile-de-France.

Comment ces méthodologies traduites pour être reproduites par les concessionnaires Lippi ?

Dans ce travail de recherche de performances pour une TPE, nous avons systématiquement visé la reproductibilité des nouvelles méthodologies imaginées et la possibilité de les transcrire de façon simple et compréhensible.

Nous avons résolu les quelques questions majeures que se pose un chef d’entreprise : 1, développement commercial ludique et accessible, 2, gestion financière facilitée, 3, management « ressourçant »…

Nous avons formalisé les réponses réplicables dans un manuel opérationnel, représentant 500 pages de textes et mis en ligne sur un Intranet sécurisé. Le mieux est de candidater pour rejoindre le réseau et découvrir nos atouts.

Quels sont les projets de développement en cours pour l’entité- pilote ?

La première phase d’amélioration continue, sur trois ans, a abouti à une accélération du remboursement de la dette d’acquisition, à une réduction de l’empreinte au sol, à une meilleure efficacité commerciale, à des modes opératoires stabilisés et à la construction d’un système d’informations.

Elle permet d’envisager une nouvelle étape pour l’entité-pilote : nous implanter dans une zone de chalandise davantage génératrice de trafic en magasin, en créant un lieu de démonstration du concept, performant et fonctionnel, pouvant accueillir les futurs concessionnaires lors de journées d’immersion.

Le déménagement dans ces nouveaux locaux est prévu pour le 3e trimestre 2019.

 

Bon à savoir

  • F. Lippi (pdt groupe Lippi) : « Cette expérience de gérant d’une concession Lippi m’a mis de fait dans la peau d’un partenaire du réseau » (1/2)

Lire l’article

  • Lippi : 2 journées de formation continue pour les concessionnaires         

Lire l’article

F. Lippi (pdt groupe Lippi) : « Cette expérience de gérant d’une concession Lippi m’a mis de fait dans la peau d’un partenaire du réseau » (1/2)

Tout en conservant la présidence du groupe Lippi, Frédéric Lippi a directement pris en charge la gestion d’un point de vente succursaliste de son enseigne en avril 2016. Cette entreprise, spécialisée dans l’installation de portails et clôtures et employant une quinzaine de collaborateurs, avait été rachetée trois ans auparavant, dans l’optique du lancement du réseau Lippi.

En transférant à cette TPE des méthodes jusque-là réservées à de grandes entreprises, Frédéric Lippi l’a transformée en un véritable magasin-pilote pour le réseau, avec des process éprouvés et aujourd’hui codifiés dans un manuel opérationnel de plus de 500 pages.

Retour sur cette expérience rare, voire unique, dans le monde de la franchise, en deux volets.

 

Pourquoi avoir décidé de gérer en direct l’agence Lippi de Longnes ?

Frédéric Lippi : Il m’a fallu apprendre et comprendre le métier de services pratiqué par les concessionnaires du réseau, très différent de celui d’un industriel. Aussi bien en ce qui concerne ses problématiques générales, comme « est-ce que je fais de la publicité en 4×3 ou sur Google ? », que des questions élémentaires telles que « faut-il changer maintenant les chenilles de notre pelleteuse ? ».

En tant que dirigeant de groupe, je ne me posais jamais ce type de questions. Cette expérience de gérant d’une concession Lippi m’a mis de fait dans la peau d’un partenaire du réseau. Elle m’a ancré de nouveau dans le rythme et la typologie de décisions qu’un concessionnaire doit prendre chaque jour.

Était-ce l’unique raison ?

Frédéric Lippi : Cet investissement personnel offrait aussi l’opportunité de mieux appréhender l’exécution de la promesse de marque.

Dès le lancement du réseau, et tout au long de son développement, le service Marketing de Lippi a identifié un ensemble structuré de promesses. Étaient-elles bien exécutées en point de vente, comme par exemple la livraison en moins de 6 jours de l’usine ? Et surtout, les services conçus au siège de l’enseigne étaient-ils compréhensibles pour les concessionnaires et avaient-ils une valeur ajoutée pour leurs entreprises ?

J’ai vécu en direct le devoir de combler l’écart éventuellement existant entre les objectifs assignés à un projet et la situation réelle.

Quel a été le déclic pour devenir gérant, tout en conservant la tête du groupe Lippi ?

Frédéric Lippi : En 2013, dans l’optique du lancement du réseau Lippi, nous avons repris l’entreprise Vibro Vallot Clôtures, spécialisée dans l’installation de portails et clôtures et employant une quinzaine de collaborateurs. Nous avons alors concédé un territoire géographique avec la possibilité d’une marque, sans jamais affirmer que nous savions gérer une boutique dans notre secteur d’activité.

Le précédent gérant n’obtenait pas les résultats escomptés après 2 ans d’exploitation. Sans doute parce que je n’avais pas à l’époque une connaissance suffisante de ce métier de service.

Ce choix de devenir gérant était aussi le crédit le plus élevé que je pouvais apporter à un concessionnaire du réseau : partager le même quotidien de chef d’entreprise. À ce moment-là, je ne connaissais rien de la gestion d’une TPE (Très Petite Entreprise)…

Pourquoi avez-vous opéré cette transformation ?

Frédéric Lippi : Nous avons réfléchi à la manière de recréer de la valeur pour notre écosystème – le client final, le concessionnaire… – alors que les principaux acteurs de notre métier ont adopté des postures qui aujourd’hui appauvrissent tout le monde.

Côté industriel, la livraison des produits Lippi en 6 jours ouvrés pour 250 références en est un exemple caractéristique. Elle enlève de la pression sur la gestion et les finances de l’entreprise. Elle permet en effet concrètement de diviser la taille des stocks par 3 en moyenne, et donc, avec moins d’espaces mobilisés pour optimiser le point de vente, d’accéder à des zones de chalandises générant plus de trafic vers le point de vente, ou à des lieux plus récents ou confortables… pour le même coût !

Côté concession, nous avions réalisé un système d’informations pour la concession, finalement trop complexe et utilisant une technologie non adaptée. Dans la pratique, nous nous sommes aperçus de son manque de pertinence. Nous avons donc construit un nouveau système de gestion, qui nous fait gagner 3 heures de productivité à chaque cycle de vente.

Le travail réalisé au sein de Vibro Vallot Clôtures, à Longnes dans les Yvelines, a permis de mieux établir les synergies entre concédant, industriel et concession.

(À suivre…)

Julien Lippi prend la direction du réseau Lippi

Entrée dans un cycle de professionnalisation du métier de « franchiseur »

Après Frédéric Lippi, devenu gérant du magasin-pilote en avril 2016, c’est maintenant Julien Lippi qui s’investit directement dans le réseau de concessionnaires créé il y a six ans par l’industriel cinquantenaire Lippi.

« Avec mon frère, nous avons instauré depuis dix ans un management singulier et efficient au sein de notre entreprise industrielle, reposant sur la présomption de confiance envers tous les collaborateurs.

Cette autonomie des équipes, associée à la maturité des modèles économiques du groupe Lippi et du magasin-pilote de notre enseigne, me permet aujourd’hui de me consacrer à la direction du réseau Lippi.

C’est le moment d’accélérer notre développement à travers l’implantation de concessions et de succursales ainsi que le renforcement de notre service aux concessionnaires en termes de d’accompagnement et d’outils.

Une première phase, traditionnellement pionnière et déjà riche en rencontres de profils entrepreneurs, a confirmé la pertinence du concept Lippi auprès de ses clientèles de particuliers, de professionnels et d’institutionnels. Notre réseau entre désormais dans son cycle de professionnalisation du métier de « franchiseur » explique Julien Lippi, directeur général du groupe Lippi et directeur du réseau Lippi.

Deux dirigeants impliqués : l’un concédant, l’autre concessionnaire

Avec deux dirigeants fortement impliqués, l’un en tant que concessionnaires et l’autre comme concédant, c’est le moment de rejoindre un réseau à la fois jeune et expérimenté, inédit sur le secteur porteur de l’aménagement extérieur, pour reproduire avec succès un concept éprouvé, continuellement amélioré et humainement enrichissant », insiste Julien Lippi.

Entreprise industrielle créée en 1963 par Albert Lippi et développée à travers un réseau de concessionnaires cinquante ans plus tard par ses petits-fils, Lippi a construit la commercialisation et la reconnaissance de ses produits et services sur l’ensemble du territoire français à travers 3 générations de chefs d’entreprise issues de la même famille.

Aujourd’hui, son projet d’enseigne, inédit par son offre globale dans le secteur de l’aménagement extérieur, est également novateur dans l’industrie en termes de philosophie : créer de la valeur partagée afin que les clients, les collaborateurs, les chefs d’entreprise concessionnaires et l’ensemble des partenaires économiques de l’entreprise puisse avoir « l’esprit libre ».

 

Bon à savoir

  • J. Lippi (DG Lippi) : « Savoir dialoguer avec l’utilisateur final de ses produits à travers une marque forte »

Lire l’article

  • Lippi dévoile les premiers modèles de son nouvel Univers au salon de l’Habitat de Charente

Lire l’article

J-P. Signorelli, concessionnaire Lippi, expose au Salon Art & Déco à La Villette (Paris)

32 000 visiteurs en 2018 pour un rendez-vous incontournable

Concessionnaire Lippi implanté à Dammartin-en-Goële dans le nord de l’Ile-de-France, Jean-Pierre Signorelli sera exposant du 7 au 10 février 2019 au Salon Art & Déco (stand n°130 ter) à la Grande Halle de la Villette (Paris, métro Porte de Pantin).

Organisé par le magazine Art & Décoration, cet événement ouvert au grand public s’affirme, dès sa quatrième édition, comme l’un des rendez-vous incontournables des passionnés de la décoration, de l’aménagement et des Métiers d’Art, avec plus de 32 000 visiteurs l’an dernier.

Il accueille plus de 200 exposants issus de toutes les professions concernées par l’embellissement de son lieu d’habitation : tapissiers, ferronniers, céramistes, ébénistes, miroitiers… et spécialistes de l’aménagement extérieur à travers le concessionnaire Lippi. Il offre de rencontrer en un même lieu artisans, artistes et savoir-faire liés à 4 univers : Accessoires Déco, Aménagement, Artisans d’Art, Mobilier.

Un métier « extraordinaire »

Afin de mieux lui permettre de développer sa clientèle et sa notoriété locale, Jean-Pierre Signorelli est accompagné sur cette opération par l’équipe dédiée au Réseau à travers l’aménagement de son stand (reflet de l’offre du concessionnaire Lippi en cohérence avec la thématique du salon), ainsi que par la présence de son animateur commercial pendant l’événement.

Après presque 40 ans de carrière dans les Travaux publics, dont 10 ans de partenariat avec l’industriel Lippi, Jean-Pierre Signorelli est devenu le premier concessionnaire du réseau Lippi, en mai 2014. Ce dirigeant aguerri, associé durant plus de 20 ans dans l’entreprise créée par son beau-père, affirme avoir changé de pratique dans son métier d’entrepreneur : « Tout en gérant les mêmes équipes de pose par sous-traitance que lorsque j’étais partenaire de l’industriel Lippi, j’ai le sentiment aujourd’hui, en tant que concessionnaire, de faire un métier extraordinaire, toujours empreint de technicité, en travaillant dans un monde nouveau, avec un univers de marque et des produits certifiés et garantis ».

 

Bon à savoir

  • Portrait de Jean-Pierre Signorelli

Lire le portrait

  • Concessionnaire Lippi : vendre des produits bénéficiant des labels LUCIE et Origine France Garantie

Lire l’article

 

Prochaine Convention nationale à Paris en janvier

10 moments d’échanges individuels ou collectifs par an

Du 22 au 24 janvier prochains, Lippi organise sa prochaine Convention nationale à Paris.

Industriel créé en 1963 et développé sous forme d’un réseau de concessions depuis 5 ans, l’enseigne propose des échanges réguliers avec ses concessionnaires : Commission Produits, Réunion Business, Formation continue, visites en points de vente par l’animatrice du réseau ou le commercial en charge du secteur géographique, Comité Réseau avec l’ambassadeur et ses deux suppléants élus par leurs pairs concessionnaires.

Tout au long de l’année, chaque concessionnaire dispose ainsi d’au moins une dizaine de moments d’échanges intensifs, individuels ou collectifs, avec la tête de son réseau.

Les standards du système de franchise

Le concept Lippi s’adresse aussi bien à des créateurs d’entreprise, managers ou commerciaux en reconversion professionnelle, qu’à des entrepreneurs déjà installés dans le bâtiment en recherche d’un complément d’affaires attractif. Actuellement pratiquée sous forme de concession, il bénéficie de standards du système de franchise :

  • Le soutien d’une marque reconnue dans sa profession (triple certification ISO, labels Lucie et Made in France) ;
  • La transmission d’un savoir-faire mis au point et constamment affiné dans une unité-pilote, traduite dans un Manuel opérationnel sous forme de 200 leviers d’actions ;
  • Une assistance permanente à travers une équipe dédiée au réseau et les services supports d’un industriel sur toutes les composantes de l’activité : marketing, commercial, juridique, technique…

 

Bon à savoir

  • Lippi : 2 journées de formation continue pour les concessionnaires         

Lire l’article

  • Lippi : une formation fondée sur l’expérience du magasin-pilote       

Lire l’article

J. Lippi (DG Lippi) : « Savoir dialoguer avec l’utilisateur final de ses produits à travers une marque forte »

Julien LIPPI« PME, à quelles conditions est-il rentable de produire en France ? »

Le 8 novembre dernier, Julien Lippi a participé à une table-ronde organisée par l’Association des Journalistes PME sur la thématique « PME, à quelles conditions est-il rentable de produire en France ? ».

Face à une dizaine de journalistes spécialisés, il est intervenu en compagnie Thomas Courbe, Directeur Général des Entreprises au Ministère de l’économie et des finances, Paul de Montclos, Président du Syndicat Textile de l’Est, et Alban Muller, PDG d’Alban Muller.

« La recherche de l’excellence dans le commerce, l’opérationnel et les finances est impérative pour produire de manière rentable en France. L’industriel doit aujourd’hui savoir dialoguer avec l’utilisateur final de ses produits à travers une marque forte, en cohérence avec l’intégralité de ses valeurs, laquelle sert aussi de guide pour ses propres équipes », a expliqué notamment Julien Lippi, en référence au réseau de concessionnaires développé par le deuxième fabricant de portails et clôtures de son secteur.

Rapprocher les besoins de la production

Lippi est l’une des rares jeunes enseignes à maîtriser intégralement la conception et la production de ses 30 000 références. Elle échange régulièrement avec ses concessionnaires, afin de rapprocher les besoins de trois typologies de clientèle (particuliers, professionnels, institutionnels) avec la production maîtrisée par une entreprise cinquantenaire (rendue agile par un management singulier).

Le concept Lippi est aussi bien adapté à des manageurs ou commerciaux en reconversion professionnelle qu’à des entrepreneurs déjà installés dans le bâtiment en recherche d’un complément d’affaires attractif.

 

Bon à savoir

  • Concessionnaire Lippi : vendre des produits bénéficiant des labels LUCIE et Origine France Garantie

Lire l’article

  • Lippi : refonte du site Corporate de l’industriel cinquantenaire

Lire l’article

E. Lorho, concessionnaire Lippi Lorient/Lanester, a témoigné dans Le Nouvel Économiste

Travailler le business plan avec un spécialiste

Pour tout candidat à la création d’entreprise sous enseigne, la recherche du financement pour son projet entrepreneurial est aujourd’hui plus complexe à faire aboutir.

Dans un article paru en novembre 2018, Le Nouvel Économiste, s’est intéressé à cette problématique cruciale, offrant à Eric Lorho, concessionnaire Lippi à Lorient/Lanester depuis début 2018, de témoigner sur sa propre expérience en la matière.

Ancien cadre dans l’industrie auprès de leaders mondiaux, Eric Lorho explique comment il a convaincu les banques de le suivre dans son projet de concession Lippi : « Avec l’expert-comptable, en s’appuyant sur l’étude du marché local, nous avons beaucoup travaillé le business plan ».

Décrocher un prêt d’honneur pour augmenter son apport personnel

Dans son portrait réalisé pour notre site, il avait déjà détaillé cette réflexion sur le budget prévisionnel : « L’accompagnement d’un expert-comptable local, à travers le partenariat national entre Fiducial et Lippi, a été un énorme atout au démarrage, à toutes les étapes, de l’étude de marché à l’obtention de mon crédit professionnel. Cette personne s’est investie bien au-delà du nombre d’heures initialement prévues.

Nous avons construit ensemble le budget prévisionnel de l’entreprise. Elle était présente à chacun de mes trois rendez-vous avec une banque pour compléter les explications pour les éléments sur lesquels j’étais le moins à l’aise. Elle m’a orienté vers Initiative Pays de Lorient, pour décrocher un prêt d’honneur et augmenter ainsi mon apport personnel. Pour un chef d’entreprise, il est indispensable de se faire accompagner par des experts dans tous les domaines, car cela évite de se disperser ».

Dans Le Nouvel Économiste, il a par ailleurs précisé : « Les banques accompagnent plus facilement les créateurs qui ont sollicité un prêt d’honneur et ont réussi à convaincre un jury de professionnels ».

 

Bon à savoir

  • Eric Lorho (Lippi Lorient/Lanester) : « J’ai tout de suite ressenti une attirance mutuelle sur nos projets respectifs, finalement atypiques »

Lire le portrait

  • Lippi : une formation fondée sur l’expérience du magasin-pilote

Lire l’article

4 profils-types et 5 portraits de concessionnaires Lippi

Quatre profils-types de candidats

Enseigne spécialisée sur l’aménagement extérieur, Lippi recherche plus particulièrement 4 profils-types de candidats :

  • Les cadresmanageurs et/ou commerciaux issus de grands groupes, des anciens gestionnaires d’un centre de profit ou d’un service pour un réseau succursaliste ou des responsables polyvalents et autonomes venus des TPE/PME ;
  • Les professionnels du bâtiment déjà installés, en recherche de complément d’affaires à travers la visibilité et l’univers d’une marque portée par un industriel innovant et l’impact de produits design bénéficiant d’un réel service après-vente ;
  • Les chefs d’entreprise en recherche de mutation par la valeur ajoutée, confrontés sur leur marché à un renforcement de la concurrence et de la réglementation, voire des facteurs nouveaux de perturbation extérieurs tels que l’e-commerce ;
  • Les investisseurs purs sur des territoires situés hors de la France métropolitaine, qui ne seront pas nécessairement commerçants-exploitants de leurs points de vente répartis dans le département/territoire d’outre-mer ou le pays étranger, et en délégueront la gestion au manageur d’une équipe salariée.

Ancien cadre, multi-entrepreneur…

Sur ce site, Lippi vous propose de découvrir 5 talents, correspondant aux profils-types recherchés par l’enseigne, qui ont rejoint son réseau ces dernières années :

  • Eric Lorho, cadre exemplaire dans des entreprises leaders au niveau mondial, qui a construit sa nouvelle vie en reprenant des études sur la gestion d’une entreprise à l’âge de 44 ans.;
  • Jean-Pierre Signorelli, dirigeant d’entreprise aguerri, associé durant plus de 20 ans dans l’entreprise créée par son beau-père, et qui n’était, de son propre aveu, ni un commercial ni un communicant;
  • Frédéric Rouvin, chef d’entreprise dès l’âge de 20 ans, qui tout en réalisant la moitié de son chiffre d’affaires sur le marché de l’aménagement extérieur a continué de diversifier ses activités, en pérennisant notamment des services de proximité;
  • Laurent Deus qui a mené carrière durant 15 ans dans les travaux publics en réalisant des chantiers complexes et en développant un centre de travaux, avant de s’associer à Karim Hammouchy pour rejoindre la marque Lippi ;
  • François Coquatrix, ancien pilote-camion sur le Paris-Dakar durant 11 éditionsqui s’est engagé dans l’aventure Lippi pour l’état d’esprit de l’entreprise industrielle et l’entraide au sein d’un réseau d’indépendants.

 

Bon à savoir

  • L’intégralité des 5 portraits

Lire les portraits

  • Lippi : 2 journées de formation continue pour les concessionnaires

Lire l’actualité